Faustine Bollaert dévoile les effets de son émission sur son quotidien, « Je vois un psy… »

Faustine Bollaert se confie sur ce qu’elle vit en ce moment. Derrière son émission Ça commence aujourd’hui, elle ressent de nombreuses choses.

© Faustine Bollaert dévoile les effets de son émission sur son quotidien Je vois un psy

Déployer Replier le sommaire

est une des personnalités les plus adorées par les Français. Il faut dire que son émission Ça commence aujourd’hui la rend assez proche du grand public. Récemment, elle a révélé certaines choses au plateau de Quelle époque ! La présentatrice vedette aurait, elle aussi, besoin d’aide.

Faustine Bollaert : Son implication dans son émission

Sur , Faustine Bollaert reçoit des témoignages touchants presque chaque jour. C’est le concept même de l’émission Ça commence aujourd’hui. Les invités acceptent de raconter ce qui leur arrive. Et la plupart du temps, ce sont des cas assez difficiles.

De son côté, Faustine Bollaert doit tout faire afin de mieux comprendre ses interlocuteurs. Pour cela, elle doit prendre un peu de recul pour ne pas porter un jugement. Toutefois, certaines émotions peuvent apparaître au cours du programme. Au micro de Léa Salamé, elle explique sa méthode.

Pour la présentatrice phare de France 2, les contacts humains avec ses invités sont vraiment importants. Elle essaie de se mettre à leur place afin de mieux comprendre la situation. Mais on dirait que c’est plus facile à dire qu’à faire.

D’après elle : « Je me suis toujours dit que c’est un peu étrange, quand je suis en face de quelqu’un, je sens tout de suite s’il va bien, va pas bien et c’est vrai que j’écoute. Donc en effet même au ton de voix, à l’intonation, aux yeux qui se baissent, je suis très réceptive à ça, et justement, c’est là que je vais creuser ».

Des situations stressantes qui requièrent une aide extérieure

On se demande tous comment Faustine Bollaert arrive à gérer tout ça sans être perturbée. En effet, certaines situations pourraient arriver aux membres de sa famille. Forcément, cela a dû lui passer par la tête. Néanmoins, elle sait ce qu’elle a à faire. Elle n’a pas honte d’avouer qu’elle a besoin d’aide.

Selon toujours Faustine Bollaert : « J’ai un psy, bon comme tout le monde […] Je pense que j’ai besoin d’être épaulée, parce que moi dans cette émission, les gens n’en ont rien à faire de savoir comment je reçois ces informations. Moi, il y a des choses qui font écho à ma propre vie […] Donc forcément, j’ai besoin derrière d’aller me raconter un petit peu pour me libérer, pour exorciser certaines choses ».

Léa Salamé se souvient alors de l’autre présentateur, Frédéric Lopez, qui a fait une pause. Pour lui aussi, animer l’émission n’a pas été une partie de plaisir. Il y a eu des impacts sur sa vie privée. Ainsi, le présentateur a décidé d’arrêter temporairement son activité. Ce qui, pour Faustine Bollaert, est tout à fait normal.

De l’autre côté, Faustine révèle encore d’autres détails qui se passent derrière l’écran. Effectivement, ses invités veulent toujours échanger avec elle. Sur les réseaux sociaux, elle reste en contact avec eux afin d’avoir des nouvelles.

Comment Faustine Bollaert se ressource après une dure journée de travail ?

Comme toutes les autres mères de famille, Faustine Bollaert consacre la majorité de son temps à son enfant. Elle ne considère pas cela comme une corvée, mais comme un acte d’affection tout à fait normal. En effet, elle peut aussi avoir ses instants de cassure, où elle est complètement perdue.

Dans ce genre de cas, elle dit qu’elle fait : « Des choses extrêmement terre à terre, c’est-à-dire que je peux appeler pour prendre rdv chez le dentiste pour mon fils, je peux m’acheter une fringue sur internet, j’ai beaucoup de cynisme aussi dans ma loge. J’ai besoin de mettre à distance ce que je viens d’entendre ».