Inflation : ces astuces de génie des Français face à la hausse des prix alimentaires

La situation est au plus mal. Face à l’inflation, les ménages préfèrent réviser leurs priorités en matière de produits de consommation.

© Inflation ces astuces de génie des Français face à la hausse des prix alimentaires

Déployer Replier le sommaire

La plupart des locaux font actuellement face à une baisse significative de leurs ventes. La cause ? L’, bien sûr, mais aussi le changement de comportement des consommateurs. Ceux-ci préfèrent se tourner vers l’essentiel et oublient les produits superflus. Une étude a été menée afin de déterminer comment les ménages arrivent à s’en sortir.

Inflation : les supermarchés sont les premières victimes

Récemment, de nombreux patrons de supermarchés ont exposé leur situation financière. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’inflation a déjà fait des ravages. Et ce n’est pas près de se terminer, à en juger par leurs déclarations.

Le premier à s’exprimer face à l’inflation est le dirigeant de Système U, Dominique Schelcher. Selon lui, la baisse de ventes est déjà effective depuis le mois de septembre dernier. Si le taux indiqué était de 5%, cela risque de s’aggraver avec l’arrivée de l’hiver.

Michel-Edouard Leclerc est également du même avis que son homologue. Il déclare qu’un « tsunami » dans les stratégies de vente pourrait survenir. Dans tous les cas, les ménages français réduisent au maximum possible le volume de leurs achats.

Un autre constat marque aussi les conséquences de l’inflation. Dominique Schelcher raconte : « Jamais on n’avait vu autant de produits laissés à la caisse, au dernier moment. Les consommateurs se rendent comptent que finalement, ils ne peuvent pas les payer ».

Comment font les ménages pour survivre ?

Outre les supermarchés, certains domaines spécifiques sont aussi victimes de l’inflation. Les produits préparés, les chocolatiers et ceux qui vendent du foie gras n’ont presque plus de clients. En effet, les gens préfèrent se tourner vers ce qui leur est essentiel.

La première action des ménages contre l’inflation est de réduire le volume d’aliments qu’ils achètent. Actuellement, les gens se focalisent uniquement sur ce qui est essentiel, à savoir la consommation quotidienne. Les enseignes de distribution parlent d’un arbitrage dans la décision d’achat.

C’est ainsi que les fruits et légumes sont remplacés par les œufs ou d’autres aliments moins chers. L’essentiel, c’est d’obtenir le même apport en protéines, sans pour autant dépenser une fortune. S’il faut acheter des produits considérés comme superflus, les ménages achètent ceux qui sont disponibles en petites portions.

D’autres personnes n’hésitent pas à utiliser les avantages venant de leur entreprise. Ainsi, les tickets de restaurants sont maintenant utilisés à bon escient. Par ailleurs, les produits en promotion sont aussi très prisés par les consommateurs. Pourtant, les enseignes ne proposent pas forcément des produits essentiels au quotidien dans leur politique de prix bradés.

Les fêtes de fin d’année doivent être célébrées malgré l’inflation

La période de Noël est sur le point de commencer. Ce qui veut dire qu’un autre budget doit être préparé pour faire plaisir aux enfants. Malgré l’inflation qui ne semble pas être maîtrisée, il existe d’autres postes de dépense assez importants.

Dans cette optique, un sondage a été réalisé par la CSA Research. Selon cette enquête, les ménages disent vouloir réduire leurs achats en produits alimentaires. À la place, ils se tournent vers les décorations, les cadeaux et tout ce qui concerne Noël.

En tant que jeune média indépendant, iPadou a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News