CAF : ce simulateur d’APL, ALS et ALF va vous dire combien vous allez toucher !

Le gouvernement ne cesse d'aider les Français. Bénéficiaires de la CAF, il faut prendre en compte vos droits sur ces aides financières.

© CAF ce simulateur d'APL, ALS et ALF va vous dire combien vous allez toucher

Déployer Replier le sommaire

Face à la crise, il est indispensable de connaître toutes les aides qui peuvent réduire les dépenses. En effet, la dispose de nombreuses aides personnalisées pour subvenir aux besoins des familles modestes. D’ailleurs, l’État accorde généralement ces aides pour ses citoyens. L’objectif de ce dernier est de permettre aux familles les plus modestes d’arriver à payer leur loyer. Les détails !

CAF : Connaître les allocations qui vous convient !

Les familles aux revenus limités sont les prioritaires par la CAF. Les règles sont simples. Apparemment, il faut que le demandeur d’ soit en possession d’un bail de location en son nom. Dès que le demandeur remplit cette condition, il peut donc bénéficier de l’une des aides de logement de la CAF.

L’aide personnalisée au logement (APL) concernera les demandeurs de logement à condition que le bien immobilier neuf ou ancien fait l’objet d’une convention entre l’État et le propriétaire. Comme avantage, toutes les conditions du bail seront conventionnées par le gouvernement. À noter : l’évolution du loyer, la durée du contrat de bail, les différents entretiens, mais aussi les stricts nécessaires de confort.

L’allocation de logement familiale (ALF) est un coup de pouce pour les locataires qui n’ont pas la possibilité de bénéficier de l’APL. Généralement, les personnes qui ont des déjà nés ou des parents qui sont en attente de la naissance d’un enfant sont les premiers à recevoir cette aide à la CAF. En plus de cela, les familles récentes sans enfants sont aussi des bénéficiaires potentiels.

L’allocation de logement sociale (ALS) sera donc pour les personnes qui n’ont pas la possibilité de jouir de l’APL et l’ALF. Apparemment, il faut savoir que ces trois aides proposées par la CAF ne sont pas cumulables. D’ailleurs, il faut suivre l’ordre suivant pour l’attribution des locations : APL>ALF>ALS.

Comment devenir bénéficiaires d’une allocation de logement ?

Qu’il s’agit de l’APL, l’ALF ou l’ALS, les demandeurs n’auront pas un accord que s’ils occupent directement le logement. D’autant plus qu’ils ont un lien direct avec le propriétaire (conjoint, partenaire de Pacs, concubin, etc.)

Bien évidemment, toutes ces attributions sont applicables sous quelques conditions. Vous pouvez consulter la liste auprès des agences de la CAF.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Camille (@caf.camille)

Notons que pour devenir bénéficiaire de l’allocation de logement de la CAF, il faut figurer sur la grille de salaire requise. En clair, le calcul tient compte de tous les revenus des personnes qui occupent le logement. En effet, toutes les ressources imposables sont comprises (salaires, pensions, bourses, indemnités de chômage, etc.)

D’ailleurs, il existe également un autre moyen d’anticiper le calcul. Des simulateurs sont donc disponibles sur les sites pour que vous puissiez voir à l’avance, les conditions et l’allocation que la CAF sera prête à vous attribuer. Les personnes qui sont déjà des bénéficiaires de l’allocation de la CAF n’ont qu’à se connecter à leur compte pour voir plus de détails.

CAF : Que savoir de plus ?

Il est possible pour un bénéficiaire de la CAF de demander une allocation de logement. Évidemment, s’il a bien respecté les conditions, les démarches ne devront pas être compliquées.

Il est aussi possible de faire une simulation pour connaître le montant approximatif de CAF. Si vous n’êtes pas encore un bénéficiaire, mais vous souhaitez en faire partie. Rapprochez d’un centre ou rendez-vous sur le site de la CAF.